Street Fame Index du Forum
Street Fame Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Eminem- Relapse

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Street Fame Index du Forum -> Rap US -> Chroniques
Sujet précédent :: Sujet suivant  

Votre note
19
0%
 0%  [ 0 ]
18
0%
 0%  [ 0 ]
17
0%
 0%  [ 0 ]
16
66%
 66%  [ 2 ]
15
0%
 0%  [ 0 ]
14
33%
 33%  [ 1 ]
13
0%
 0%  [ 0 ]
12
0%
 0%  [ 0 ]
11
0%
 0%  [ 0 ]
10
0%
 0%  [ 0 ]
9
0%
 0%  [ 0 ]
8
0%
 0%  [ 0 ]
7
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 3

Auteur Message
Street Poet
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2009
Messages: 72
Masculin

MessagePosté le: Mar 4 Aoû - 22:44 (2009)    Sujet du message: Eminem- Relapse Répondre en citant





Zoom sur la Clinique Aftermath un jour sans éclat de 2008 où le bon docteur Dre est perdu dans ses pensées. Il faut dire qu’il croule, tout autant sous le poids du travail que de ses doutes. Trop occupé à peaufiner la réalisation de sa prochaine expérience, baptisée Detox, le docteur néglige ses patients qui, fatigués de faire les 100 pas dans la salle d’attente de son cabinet, finissent par s’adresser à d’autres médecins, moins doués peut-être, mais plus à même de les soulager rapidement de leur mal. Ce qui ne semble pas toucher notre praticien, toujours perfectionniste et privilégiant la pertinence du diagnostic et l’efficacité du traitement. Dr Dre en était donc à s’acharner sur son expérience ce jour-là quand le téléphone sonne. Au bout du fil sa secrétaire lui annonçant la visite d’un vieil ami, un patient qu’il aurait sauvé il y a une dizaine d’années. Intriguant. Le docteur consent tout de même à le recevoir et voici que débarque dans son cabinet un petit brun visiblement tourmenté.
-Bonjour Andre
-Salut Marshall. La forme?
-Pas vraiment je touche le fond là, j’ai fini par rechuter
-Explique toujours
- Les choses ne se sont pas améliorées depuis la dernière fois qu’on s’est vu.
-Je m’en rappelle, le projet Encore…
-Exactement. J’aurais finalement du te laisser t’y impliquer davantage. Les gens n’ont pas trop accroché et ça m’a plutôt affecté. Je n’en dormais plus, un autre doc m’a donc prescrit des somnifères. Le truc c’est que je suis devenu accro et ça a joué sur le boulot et la santé.
-J’ai appris…
-J’ai du annuler ma tournée en Europe en 2005 et j’ai sérieusement pensé tout arrêter.
-J’en sais quelque chose puisque j’ai plus ou moins suivi ton Best Of. On s’était parlé et tu m’avais confié vouloir réfléchir à ton avenir.
-Oui mais les choses ont mal tourné avec mon remariage et la mort de Proof. J’ai mis du temps à me remettre de ce décès. J’ai consommé des quantités de pilules que tu peux pas imaginer. Je suis total accro à ces médocs depuis. Ma femme s’est barrée au bout de trois mois à cause de mon état et je n’ai plus rien fait de bon. J’ai produit Obie mais on a fait chou blanc. A part ma tape de 2006 et une collaboration avec Akon rien.
-Je sais tout ça. Mais qu’est ce qui t’emmène?
-Il faut que je rebondisse. Que je sorte de cette spirale et toi seul peut m’aider. Tu as bien réussi il y a dix ans à me sauver, si tu n’interviens pas c’est la fin pour moi.
Le docteur resta un moment songeur et répliqua
-Tu es conscient qu’il faudra que j’arrête mon expérience pour me concentrer sur ton traitement
-Je sais
-Et Curtis aussi m’a aussi sollicité.
-Je sais aussi. Tu n’as qu’a t’occuper de nous deux en même temps. Plus personne ne croit en moi en dehors de toi
-Ok . Reviens me voir demain et on va s’y mettre. Mais vu l’urgence de la situation il serait mieux que je m’occupe aussi de la fabrication des médicaments de ton traitement. Tu n’y vois pas d’inconvénient j’espère
-En aucun cas, fait comme tu le sens


Le docteur se met automatiquement au travail avec l’aide de ses assistants ( Mark Batson, Trevor Lawrence, Dawaun Parker, Doc Ish) et de son patient. La rumeur du retour de ce dernier court déjà, tant dans le microcosme que dans l’actualité people. La dénomination du futur traitement est même évoquée (On parle alors de The Empack, puis de King Mathers) sans pour autant qu’on en sache plus. L’équipe médicale demeure cependant imperturbable et se contente de travailler enfermée dans son laboratoire sans rien laisser filtrer. Seul le porte-parole officiel Bishop Lamont se charge de communiquer de temps en temps sur l’état d’avancement du projet. Les meilleurs stratégies ont cependant leurs aléas. Une sombre petite main sans doute affiliée à l’officine parvient à dérober une plaquette du futur traitement de choc de l’ami Marshall et de la communiquer à tous. Ce contretemps va cependant s’avérer salutaire pour le laboratoire. La trop longue absence d’Eminem a contribué à rendre le public particulièrement impatient et cette fuite malencontreuse n’aura pour effet que de donner un formidable coup de fouet à son buzz. Crack A Bottle (en combinaison avec Dr Dre et 50 Cent) met le public dans un état second et se retrouve en tête des charts et des ventes pour un bon moment. Sans compter que les radios qui s’en donnent à cœur joie et relaient ce morceau dont on ne connaissait alors même pas le propriétaire, trop heureuses d’avoir un nouveau titre d’un des artistes les plus marquants de la décennie à diffuser. Voici Em remis sur les rails et prêt pour sa nouvelle offensive. Mais pas la peine de se précipiter. Le bon docteur et son équipe de scientifiques bousculent leurs habitudes en travaillant plus vite mais veillent à conserver le savant dosage qui seul peut faire la différence et sauver leur patient.
La fabrication est finalement bouclée et la fine équipe fête ceci comme il se doit avec une pilule hilarante inspirée de celles dont le blondinet nous avait par le passé gratifié (My Name Is, The Real Slim Shady, Without Me, Ass Like That): We Made You. Comme toujours les peoples en prennent pour leur grade dans un clip détonnant. Un titre plutôt jouissif ou Em part dans ses délires clownesques (chaque couplet est introduit par un pet) et rassure sur son état de forme microphonique. Il n’a apparemment rien perdu de sa verve et la suite va nous le confirmer avec 3 A.M., titre surprenant qui nous emmène aux frontières du cauchemar mais qui n’en demeure pas moins savamment orchestré, tant dans la production que dans la performance (on notera au passage le grand retour de Slim Shady, personnage phare qui avait été écarté d’Encore). Le remède, baptisé Relapse, s’annonce alors détonnant, plongeant des milliers d’auditeurs dans un état de manque alors même que le traitement n’est toujours pas disponible.
Les pharmacies (tiens on n’en avait oublié que c’était des disquaires) commercialisent enfin la nouvelle prescription du laboratoire Aftermath. On aurait pu marquer sur le package “A consommer sans modération” tant l’ensemble s’avère séduisant. Très peu d’invités et comme prévu le bon docteur est de la partie pour tous les titres, depuis le temps qu’on espérait cela. On se sent presque fiévreux au moment de s’administrer cette dose de médicaments.
L’intro digérée tout commence avec le glauque 3 A.M. . On reste cependant dubitatif vu que ce titre nous est déjà connu et que nombre d’albums de ces dernières années ont démarré en fanfare pour s’effondrer juste après. Par contre dès le titre suivant My Mom (Titre où il se moque de nouveau de sa mère et qui n’est pas sans rappeler Kill You) on comprend que le grand Eminem est de retour. Textes introspectifs, parfois caustiques, humour grinçant, flow toujours affuté, punchlines et allitérations toujours au rendez-vous, sans oublier les personnages de l’univers Shadyesque (Steve Berman, Paul…). Du Eminem comme on l’aime et comme on désespérait de retrouver après sa trop longue traversée du désert. Le rappeur de Détroit frappe fort sur Insane et son histoire de sévices d’un beau-père homo et pédophile sur un petit garçon, le tout servi par une performance de haute volée et une orchestration des plus abouties. la bonne impression primaire se perpétue au long des titres suivants qui démontrent toute l’efficacité du tandem Eminem/Dr Dre.
On reprend un peu notre souffle sur l’interlude, le temps pour Em de violer une auto-stoppeuse et c’est reparti avec un Same Song & Dance, nouveau délire psychopathe un rien glauque et qui contraste étonnamment avec le rigolard We Made You qui lui succède. Les haters en prennent également pour leur grade sur Medecine Ball avant que Paul Rosenberg ne s’invite (comme d’habitude!) le temps d’un skit.
Marshall Mathers en remet une couche juste après en parlant de notre monde sur Stay Wide Awake, véritable démonstration flowistique et en s’éclatant sur les pistes suivantes. On en vient alors à Déjà Vu, titre sombre et autobiographique où il revient sur son addiction aux drogues et à cette période sombre de sa vie. Incontestablement un des hauts faits du disque. On a à peine le temps de s’en remettre qu’il est relayé par le sublime Beautiful, morceau sombre et mélancolique qui est sans doute un de ses tout-meilleurs titres. On est pris de tant d’émotion qu’on ne remarque même pas que le bien terne Crack A Bottle (au vu de la qualité de ce qui précède) tourne déjà. On passe donc sur ce son pas franchement attrayant ou 50 Cent se fend d’une prestation plus que poussive. Steve Berman qu’on croyait mort revient discuter avec Em avant que le symphonique Underground/Ken kaniff ne vienne conclure en beauté l’album.
Vous l’aurez donc compris Relapse est un excellent album sans être un classique, un des meilleurs de ses dernières années. On pourrait épiloguer sur la durée de vie de ce disque que d’aucun jugent limitée mais qu’importe. Avant de nous projeté dans le futur nous ne nous lasserons pas de nous repasser ce projet en boucle. Plus mur et moins potache que ses précédents opus, il réussi le tour de force d’apporter une plus-value à la carrière d’Eminem qui signe là un retour fracassant. On attend déjà impatiemment la suite Relapse 2 annoncé pour la fin de l’année et qu’on espère tout aussi bon.




16/20


Dernière édition par Street Poet le Mar 4 Aoû - 22:56 (2009); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 4 Aoû - 22:44 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Street Poet
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2009
Messages: 72
Masculin

MessagePosté le: Mar 4 Aoû - 22:44 (2009)    Sujet du message: Eminem- Relapse Répondre en citant

Tracklist:
  1. “Dr. West (intro)” featuring Dominic West (Prod. par Dr. Dre & Eminem) – 1:30
  2. 3 a.m.” (Prod. par Dr. Dre) – 5:20
  3. My Mom” (Prod. par Dr. Dre) – 5:20
  4. “Insane” (Prod. par Dr. Dre) – 3:02
  5. Bagpipes From Baghdad” (Prod. par Dr. Dre & Trevor Lawrence) – 4:43
  6. “Hello” (Prod. par Dr. Dre & Mark Batson) – 4:08
  7. “Tonya” (skit) (Prod. par Dr. Dre & Eminem) – 0:42
  8. “Same Song & Dance” (Prod. par Dr. Dre & Dawaun Parker) – 4:07
  9. We Made You” (featuring Charmagne Tripp) (Prod. par Dr. Dre, Eminem & Doc Ish) – 4:30
  10. “Medicine Ball” (Prod. par Dr. Dre & Mark Batson) – 3:58
  11. “Paul” (skit) (Prod. par Dr. Dre) – 0:20
  12. “Stay Wide Awake” (Prod. par Dr. Dre) – 5:20
  13. “Old Time’s Sake” (featuring Dr. Dre) (Prod. par Dr. Dre & Mark Batson)- 4:38
  14. “Must Be the Ganja” (Prod. par Dr. Dre & Mark Batson) – 4:04
  15. “Mr. Mathers” (skit) (Prod. par Dr. Dre & Eminem) – 0:42
  16. “Déjà Vu” (Prod. par Dr. Dre) – 4:42
  17. “Beautiful” (Prod. par Eminem) – 6:32
  18. Crack a Bottle” (featuring Dr. Dre & 50 Cent) – (Prod. par Dr. Dre) – 4:57
  19. “Steve Berman” (skit) (Prod. par Dr. Dre) – 1:30
  20. “Underground” (outro) (Prod. par Dr. Dre) – 6:12


Revenir en haut
Illmatic Nigga
Newbie

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2009
Messages: 12
Masculin

MessagePosté le: Mer 5 Aoû - 22:15 (2009)    Sujet du message: Eminem- Relapse Répondre en citant

Très bonne ta chro mais moi j'ai moins accroché. Pas mauvais mais il pouvait faire mieux je trouve. Je crois que ce skeud est trop sucé juste parce que D.R.E. a tout produit.

Revenir en haut
Coca
Newbie

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2009
Messages: 38
Localisation: Côte d'Ivoire
Masculin

MessagePosté le: Ven 7 Aoû - 02:33 (2009)    Sujet du message: Eminem- Relapse Répondre en citant

Un des meilleurs albums de l'année. Bonne chronique.
_________________
Justice Crew


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:51 (2018)    Sujet du message: Eminem- Relapse

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Street Fame Index du Forum -> Rap US -> Chroniques Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com